Cinq bonnes raisons de s'entraîner sur l'heure du lunch

Si vous êtes comme moi, votre ambition vous chuchote constamment à l’oreille de ne reculer devant aucun défi et de profiter de toutes les opportunités possibles pour vous permettre d’exploiter votre plein potentiel.


C’est de cette façon que nous nous retrouvons avec un agenda plein à craquer et un emploi du temps réglé au quart de tour, ne nous laissant que peu de temps à consacrer à notre santé physique.


Une stratégie que mes clientes professionnelles utilisent pour réussir à conserver la forme et s’entraîner régulièrement au courant de la semaine est de le faire en plein milieu de leur journée, sur l’heure du lunch.


Voici cinq raisons pour lesquelles vous devriez faire comme elles:


Couper sa journée en deux


Les heures passent sans qu’on ne s’en aperçoive tellement nous sommes absorbées par nos projets. Donnez-vous une pause bien méritée pour que vos tâches au bureau vous semblent plus surmontables.


Redonner un élan à la deuxième moitié de sa journée


Vous avez entendu parlé du deuxième souffle? Un bon entraînement en milieu de journée oxygène le corps, évacue le stress et vous revigore d’une énergie nouvelle pour rester au top de vos capacités.


S’accorder du temps pour soi


Prendre la décision de s’arrêter volontairement sur l’heure du lunch pour s’entraîner est une belle façon de s’envoyer le mémo que notre bien-être importe avant tout et que le reste peut attendre une petite heure avant qu’on y revienne.


Sortir de son environnement et changer d’air


Changer de décor, voir d’autres gens et s’évader de notre petit cocon hermétique pour aller se défouler dans un bootcamp… comment résister à l’idée? Une bonne façon de rassembler ses idées et de faire un reboot mental.


Inclure l’entraînement dans son horaire de travail


Si vous organisez votre agenda de sorte à y prévoir du temps pour votre entraînement sur l’heure du lunch, vous le traiterez comme une tâche à compléter sur votre checklist du jour. Cela vous évitera de risquer d’être trop fatiguée après le travail pour le faire.



Source image: bicycling.com

© 2020 Isabelle St-Jean Kinésiologie