top of page

Trois raisons pour lesquelles les diètes ne fonctionnent pas

Dernière mise à jour : il y a 5 jours





Avec l'arrivée de l'été et du besoin criant de s'alléger de notre emmitouflage hivernal, la perspective d'un traitement choc qui nous fasse perdre quelques livres en l'espace de quelques semaines peut être séduisante.


Le risque d'entreprendre une diète a plusieurs faces, mais ce qui est le plus flagrant à mon avis, c'est la raison d'être du choix de ces mesures drastiques.


Si on s'arrête pour y penser, on constate plus souvent qu'autrement que l'inconfort provient d'un profond besoin de se sentir mieux dans son corps et qu'une solution soit trouvée rapidement.


Non seulement les diètes accentuent le narratif du malêtre qui nous habite, mais elles sont aussi un moyen contre-productif de s'y prendre.

1. Les diètes ralentissent le métabolisme

On considère le métabolisme comme étant la somme de toutes les activités et fonctions du corps qui requièrent de l'énergie (c'est-à-dire, des calories) pour être exécutées.


TOUT ce que le corps accomplit, que ce soit dans les fonctions qu'il remplit à l'interne ou les mouvements qu'il te permet de faire au quotidien, nécessite un apport équivalent en calories qu'il n'est possible d'obtenir qu'avec ton alimentation.


Le concept est donc ultra simple et logique: ne pas manger suffisamment de calories entrave la capacité du corps à fonctionner optimalement.


Même qu'en-dessous d'une limite critique d'apport énergétique déterminée par le métabolisme de base (voir cet article pour découvrir ce que c'est et savoir comment calculer le tien), le corps capte le message que l'énergie se fait rare et qu'il risque d'en manquer pour survivre.

D'un point de vue évolutif, le corps est donc génétiquement programmé pour conserver ses énergies et les stocker tant qu'il se trouvera en situation de «famine».


Le résultat est non seulement qu'il doit travailler au ralenti (ce qui a, entre autre, un impact sur la perte de masse musculaire et l'affaiblissement du système immunitaire), mais il aura le réflexe de stocker tout «l'extra» lorsque la diète sera achevée. On reprendra notre poids initial, mais cette fois-ci avec un métabolisme diminué en conséquence de la perte de masse musculaire.

2. Au-delà de ce que tu souhaites voir dans le miroir, ton corps a un poids programmé pour toi par défaut .

Le corps a évolué pour nous garder le plus possible dans un état d'équilibre (homéostasie).


En gardant nos habitudes telles qu'elles le sont présentement, on peut s'attendre à demeurer à l'intérieur d'un 10 à 15 lbs de notre poids actuel.


C'est d'ailleurs pour cela, souvent, qu'on entend dire combien le dernier 10 lbs est le plus coriace à faire partir.

Ce poids par défaut peut changer et être reprogrammé à la hausse si nos habitudes de vie ne sont pas optimales. En contre-partie, à cause de la théorie évolutive mentionnée plus haut, le corps aura plus difficilement tendance à revoir notre poids à la baisse, par souci de protection.


De cette façon, il est presque garanti qu'on retournera à notre poids initial suite à une diète.




3. Les diètes ne t'apprennent pas les bonnes habitudes à adopter afin de conserver un poids qui te convient.

À cette étape-ci, il est essentiel de nommer l'éléphant dans la pièce et comprendre une chose essentielle que les diètes tentent de renverser dans leur marketing: la nourriture n'est pas l'ennemi.


C'est extrêmement important de le redire: la solution n'est pas dans manger MOINS, mais dans manger MIEUX et SUFFISAMMENT tout en intégrant l'ACTIVITÉ PHYSIQUE à son mode de vie.

Une diète a un début et une fin, mais pas de continuité. Surtout, elle n'adresse pas la VRAIE raison pour laquelle notre corps n'est pas en santé ou ne nous renvoie pas le reflet qu'on souhaiterait avoir de nous-même.


En mettant la faute sur certains aliments, ou sur les aliments tout court, on se retrouve plus mal en point physiquement et encore moins renseigné sur ce à quoi une alimentation équilibrée et bienveillante ressemble. On met toutes nos énergies, nos efforts et notre bonne volonté à corriger le mauvais problème.


Manger adéquatement et être actif régulièrement demeurent les seules méthodes pour perdre du poids de façon durable, et il existe des concepts fondamentaux essentiels à connaître pour que tu puisses, toi aussi, y arriver.


 

L'alimentation fait partie intégrante d'une approche en kinésiologie.

J'offre du coaching nutritionnel dans mes programmes afin de t'aider à manger de façon saine et équilibrée vers l'atteinte de tes objectifs. Découvre mes services ici →





45 vues

Comments


Commence ton entraînement

aujourd'hui.

Guide images PDF.png
LOGO (13).png
Ton premier plan t'attend. Gratuitement.
bottom of page