Trois raisons pour lesquelles les diètes ne fonctionnent pas



Dans ma lancée d'articles sur le métabolisme, j'ai envie de continuer dans cette thématique puisque nous allons de plus en plus en l'approfondissant et en la comprenant. J'ai été inspirée par la présentation TED de Sandra Aamodt, neuroscientifique, intitulée Pourquoi les diètes ne fonctionnent pas en général que je vous partage en bas de page.

1. Les diètes ralentissent le métabolisme

Comme je vous l'ai déjà mentionné, il est primordial de déterminer votre métabolisme de base (voir cet article) puisqu'il s'agit de la quantité de nourriture que vous devez manger au minimum. C'est le «zéro» sur une échelle de dix. C'est la mince ligne rouge. Manger en deça de votre métabolisme met votre corps en réaction à une situation de famine. Par contre, comme soulevé par Aamodt, la race humaine s'est plus souvent vue confrontée à ce contexte plutôt qu'à celui de l'abondance, devant ainsi s'y adapter de manière évolutive.

Votre corps est donc génétiquement programmé pour conserver ses énergies et les stocker tant que la nourriture se fera rare. Résultat: vous êtes fatigués, intolérants et votre système immunitaire s'affaiblit. Votre corps travaille au ralenti et vous compromettez votre masse musculaire. Ce qui se passera post-diète: votre corps aura le réflexe de stocker tout «l'extra», vous reprendrez votre poids initial, mais cette fois-ci avec un métabolisme diminué à cause de la perte de masse musculaire, grugée par la restriction alimentaire.

2. Au-delà de ce que vous souhaitez consciemment, votre corps a un poids programmé pour vous par défaut .

Merci à Aamodt pour cette notion nouvelle pour moi. Le corps a évolué pour vous garder le plus possible dans un état d'équilibre (homéostasie). En gardant vos habitudes telles qu'elles le sont actuellement, vous resterez à l'intérieur de 10 à 15 lbs de votre poids. C'est d'ailleurs pour cela, souvent, que nous entendons dire combien le dernier 10 lbs est le plus coriace à faire partir.

Bien sûr, ce poids par défaut peut changer et être reprogrammé à la hausse si vous avez de mauvaises habitudes de vie. En contre-partie, à cause de la théorie évolutive mentionnée plus haut, le corps n'aura pas le réflexe de revoir votre poids par défaut à la baisse, par souci de protection.

Il est inévitable que vous reprendrez le poids perdu lors de votre diète.

3. Les diètes ne vous apprennent pas les bonnes habitudes à adopter afin de conserver un poids santé.

Vous venez de terminer votre régime aux pommes, admettons. Vous avez bien perdu quelques livres (et au passage, plusieurs cheveux sur la tête). Nous savons que votre surplus de poids n'était pas dû au manque de pommes dans vos habitudes pré-diète et la question à se poser maintenant est la suivante: on fait quoi après? Au-delà de mon exemple niaiseux de pommes, le message est qu'une diète a un début et une fin, mais pas de continuité et que ce qui vous a fait prendre du poids avant vous fera le reprendre encore.

  • Il est absolument nécessaire de manger de TOUS les macro-nutriments (protéines, glucides et lipides) et suffisamment varié pour aller chercher votre dose quotidienne de vitamines et minéraux.

  • Il y a une quantité de calories qui établit la mince ligne rouge entre «juste assez» et «c'est la famine». Calculez votre métabolisme de base, et ajoutez-y 100 calories pour déterminer votre apport quotidien.

  • Mangez suffisamment pour avoir l'énergie de vous entraîner.

L'activité physique jumelée à une alimentation adéquate sont les seules méthodes pour perdre du poids de façon durable :)

Bon visionnement!



© 2020 Isabelle St-Jean Kinésiologie