Inspiration: de Chantal à WonderChantal



Quand j'ai rencontré Chantal au tout début de son aventure, l'enthousiasme et la volonté dont elle faisait preuve m'ont immédiatement convaincue qu'elle aurait énormément de succès dans sa mise en forme. Au mois de novembre dernier, je lui ai proposé de s'embarquer dans le défi du programme Transform® chez Nautilus Plus, défi qu'elle a relevé en vraie guerrière. Je l'ai interviewée pour savoir comment elle avait vécu son expérience.


🎧 Cliquez ici pour écouter l'entrevue complète et détaillée sur mon podcast! 🎧


Isabelle: Pour commencer Chantal, dis-nous ce que tu as réussi à accomplir avec ton programme Transform®.


Chantal: Si on parle des résultats physiques, j’ai réussi une perte de gras de 9,9 livres. D’ailleurs, je suis allée magasiner une jupe hier et c’était une 4 ans… je n’ai jamais porté ça de ma vie, même avant les enfants!

C’est le mental pour moi qui a été la plus grande transformation. Je ne peux pas expliquer à quel point ça a augmenté mon estime et ma confiance. Les gens autour de moi me demandaient si j’étais en amour tellement mon énergie et ma démarche étaient différentes!


I: Peux-tu nous définir en tes mots le concept du Transform® et ce que ça impliquait pour toi?


C: Je dirais que le programme porte très bien son nom! C’est pour transformer un aspect de sa vie, sans douter quand ça en transformera plein d’autres, de façon encadrée par des professionnels.


I: Qu’est-ce qui t’a amenée à prendre un programme aussi intensif?


C: D'abord, c'est toi qui m'en as parlé en me disant que j'étais une candidate idéale et je dois dire que je me suis sentie très flattée par ta proposition! Avec toutes mes années de conditionnement à avoir peur de ne pas pouvoir mettre des projets à terme, j'ai été rassurée d'avoir quelqu'un qui me dise «tu es capable de relever ce genre de défi-là» et je voulais me surpasser.



I: Peux-tu nous parler de ce en quoi consistait tes semaines et de ce qui t’était demandé de faire pour pouvoir atteindre ton objectif?


C: Le Transform® au jour le jour, c'était de faire une épicerie en fonction de ce que j'allais manger dans ma semaine. C'était d'avoir le moins de «trous» possibles dans ma planification.


Au niveau physique, c'était de s'engager à s'entraîner au minimum 4 fois par semaine. Même qu'étant donné qu'on avait du rattrapage à faire sur l'objectif, je me suis entraînée 2 fois par jour dans les dernières semaines! Je me levais le matin et je me sentais comme WonderWoman! J'avais de l'énergie comme je n'en ai jamais eue.


I: Quels ont été tes plus grands défis dans ton parcours?


C: Je dirais que la gestion du stress, avec la fin de session à l'école et la grosse période au travail, n'a pas été facile parce que les vieilles habitudes sont revenues au galop. Les changements hormonaux également, étant une femme de 40 ans, ont rajouté au défi. Ce n'était pas un obstacle, mais c'était un challenge.


I: Qu’est-ce qui s’est révélé être plus facile que tu ne l’aurais imaginé?


C: Je croyais que j'aurais toujours faim et que ce serait une bataille, et pourtant, ça n'a jamais été le cas. Le degré d'implication me faisait douter aussi, mais non: ça me procurait tellement de bien-être de me coucher tôt et de me lever tôt pour faire de l'exercice... ça ne s'explique pas et j'avais vraiment envie de le faire.


C'est le fait d'être encadrée qui m'a aidée à tout faire cela. D'avoir des comptes à rendre, de ne plus pouvoir me cacher la tête dans le sable... Le suivi, ça a été la clé pour moi.


I: De quoi es-tu le plus fière dans tout ce que tu as accompli?


C: C'est d'avoir porté le projet à terme. C'est d'avoir réalisé que je serais capable de le faire. D'avoir rempli des sacs verts plein de vêtements passés de trop petits à trop grands en l'espace de quelques mois. C'est d'avoir fait les efforts que je n'arrive même plus à percevoir comme des efforts aujourd'hui!


I: Quels sont tes meilleurs conseils pour quelqu’un qui veut se mettre en forme?


C: Souvent, on se concentre trop sur le «comment» de notre projet au lieu d'aller trouver le «qui» pour nous aider. Je n'ai jamais eu autant de résultats et de fierté que la minute où je t'ai contactée. Je ne le dirai jamais assez: entourez-vous.


Une autre chose, c'est qu'il faut que tu sois prête à faire des changements. Il faut que le statu quo ne soit pas une option. C'est important de vraiment connaître le «pourquoi» de ta démarche et de te prioriser complètement.


I: Qu'est-ce qui t'attend pour la suite maintenant que le Transform® est achevé?


C: Ce n'est que le début! Quand tu vis le «avant-après», c'est drôle parce que le «après» devient le «maintenant» et tu te rends compte que tu as plein de choses à accomplir. J'ai juste le goût d'avoir plein de nouveaux objectifs. Je vise être capable de faire des chin-ups et la split!


21 vues

© 2020 Isabelle St-Jean Kinésiologie