Le mythe des 1200 calories

Selon la croyance populaire, pour les femmes souhaitant affiner leur taille et atteindre leur poids santé, il suffirait de consommer non plus de 1200 calories au quotidien pour y arriver.


C’est une de mes collègues qui m’a partagé l’avoir entendu de quelques clientes. Personnellement, c’était la première fois que j’en entendais parler. Je n’ai jamais vu ce standard s’afficher quelque part comme étant la règle à suivre pour toutes et chacune, mais de toute évidence, les magazines de santé féminine et les diètes de ce monde ont fait résonner ce message de manière assez efficace pour qu’il s’impose d’un commun accord.

Ma collègue m’a également partagé un article du Huffington Post que je vous empresse de lire puisqu’il parle largement du sujet sans retenue (en anglais, lien ci-dessous).


Laissez-moi maintenant ajouter mon grain de sel à cette recommandation renversante de la restriction calorique périlleuse.


J’ai rencontré beaucoup de clients depuis mes débuts comme entraîneure. Chacun d’entre eux a sa composition corporelle évaluée par bio-impédance et son métabolisme de base déterminé ce faisant. Le métabolisme de base est la quantité de calories que votre corps a besoin pour subvenir à vos fonctions basales uniquement (par exemple, faire battre votre coeur).


Je peux compter sur les doigts de la main les femmes possédant un métabolisme de base de 1200 calories et moins, et c’est rarement souhaitable. Ça, ce que ça veut dire, c’est qu’en vous restreignant à ce nombre de calories quotidiennement, VOUS NE CONSOMMEZ MÊME PAS ASSEZ D’ÉNERGIE POUR ENTRETENIR VOS FONCTIONS VITALES.


Votre corps est smart, ok. Ça ne lui dérange pas ce que vous avez envie d’avoir l’air; sa job, c’est de vous garder en vie et en état d’équilibre (homéostasie). En le privant de l’énergie minimale dont il a besoin, il entre en mode «famine», travaille au ralenti et conserve ses réserves d’énergie. Toutes les heures passées au gym: inutiles, le poids ne bouge pas. En plus, le moindrement que vous échappez à votre diète un samedi soir de grande célébration, le corps fonctionnera de la façon suivante: «WOW des calories d’extra! Je vais les stocker pour pouvoir continuer de tougher dans mon état famineux».


Le poids ne bouge toujours pas.


1200 calories. Ces chiffres qui sortent d’un contexte restreint et qui peu à peu sont divulgués en masse pour faire leur bonhomme de chemin et devenir des informations clés sans nuance me fâchent. En plus d’être erronés, ils ont un impact négatif sur votre santé physique et un effet encore plus grave sur votre mental. Avec pour mantra de "manger moins, manger moins"... Autant vous dire d’arrêter de manger tout court, après tout pourquoi pas.


Non mais ils sont tombés sur la tête. C’est grave, et vous n’êtes pas à blâmer. On vous a mal informée.


Si je vous dis que mes clientes, après avoir courageusement brisé cette fausse idée, se trouvent à PERDRE ce fameux poids en MANGEANT PLUS que ce qu’elles sont habituées de manger, me croiriez-vous? C’est pourtant vrai, à-chaque-fois. Le corps en a besoin. VOTRE corps en a besoin.


◆ N’entreprenez aucune diète. ◆ Ne suivez personne qui vous demandera de manger moins, ou seulement certaines choses, ou des substituts de vraie nourriture (voir la référence aux produits Kellogg’s dans l’article). ◆ Référez-vous à une nutritionniste pour l’élaboration d’un plan alimentaire complet fait sur mesure.


Partagez-moi vos interrogations et vos expériences!


Voyez l'article ici: http://goo.gl/UrxKU3

Source photo: ttp://goo.gl/7aGRNU

© 2020 Isabelle St-Jean Kinésiologie