La détox du printemps en 3 conseils santé

Mis à jour : 18 mars 2019


Printemps, je te love. Mais pas aujourd'hui avec tes résidus de dernière belle tempête bien d'avril, c'est-à-dire lourde de neige mouillée et autour d'un zéro tiède. Mais je sais que je vais t'aimer, c'est pour bientôt. Le printemps, c'est le moment où on regagne en vitalité et où on s'exclame en inspirant profondément: «Je revis!». C'est pratiquement le cas. Avec plus de lumière plus longtemps, le temps doux, l'animation grandissante dans les rues et le retour de notre garde-robe légère et colorée, on se sent une envie fébrile de bouger, de partir, de profiter, de rire, d'aimer, de s'aventurer... bref, d'éclore.

Êtes-vous avide de ce sentiment comme moi? Cet espèce de renouveau énergique, ce besoin de respirer à plein poumons et d'aérer notre espace? Ça rend le coeur léger et ça fait un bien immense. On est longtemps restées emmitouflées dans l'hiver, bien au chaud, à modérer nos déplacements et à profiter largement de soupers festifs et bien garnis entre amis. C'était cozy et parfait comme ça. On arrive enfin à l'aboutissement de cette saison au ralenti où nos activités sont restées modestes, comme feutrées par la neige ouateuse.

C'est poétique n'est-ce pas? Tout ça c'est bien réel, mais ça ne parle pas encore de l'autre côté de la médaille. Le côté un peu ankylosé de ta première place au championnat de la fille qui a pris ça molo pendant que'ques mois. Ah, ça sent bon le printemps, mais et boy qu'il y a du ménage à faire! Tu te dis «bon là fille, va falloir s'activer en?» et tu sors tes vêtements sport et tes running shoes. GOOD GIRL! C'est ça qu'il faut faire.

Préparer son bike

Ce qui se passe, c'est qu'on est et se sent exactement comme le vélo qu'on sort pour la première fois de l'année. Poussiéreux de là où on l'a entreposé, avec des pneus pas mal flat et dont la mécanique demande dramatiquement d'être huilée. Oui, vous l'avouez, vous vous sentez comme un vélo... mais un beau là, avec un panier et des froufrous sur le guidon.

C'est pas grave tout ça, c'est normal. Comme je dis toujours à mes nouvelles clientes: «À partir de maintenant, d'où on part n'a plus d'importance. Tout ce qui compte, c'est qu'on ait enclenché le processus.» D'autant plus qu'avec l'enthousiasme printanier que je vous ai décrit plus haut, vous êtes prise d'une motivation et d'une volonté nouvelle et à tout épreuve qui doivent être utilisées dès maintenant.

En mode détox

Avec ces intentions de fer vient le sentiment d'urgence et de résultats sans délai (juin et le bikini sont si vite arrivés). Pour sentir que vous avez davantage d'énergie et que votre corps est décrassé de son inactivité, vous pensez à entamer votre make-over avec un traitement choc, un «nettoyage», et à vous joindre à la vague DETOX dont tout le monde parle et que les riches et célèbres promeuvent.

J'ai survolé un peu the Google pour voir ce qu'il avait à me proposer en premier sur le sujet «détox du printemps».


Mon conseil: ne suivez AUCUN site ou livre qui vous donne une marche à suivre. Bien que certaines informations de base soient avérées, une «cure» doit être prescrite et ajustée, si elle est nécessaire, par une personne qualifiée pour le faire, comme (certains) naturopathes, médecins ou nutritionnistes.

  • Quand vient le temps de faire affaire avec le corps humain, il n'y a pas de recette unique qui ceigne à tous. La santé de votre corps et spécialement celle de vos organes est largement dépendante du mode de vie que vous adoptez, particulièrement sur les plans de l'activité physique et de la nutrition, ainsi que de l'environnement dans lequel vous vivez.

  • S'il n'y a pas de mode d'emploi, inutile de perdre son temps à chercher combien de tasses d'eau chaude citronnée, d'heures de jeûne ou de mélanges d'herbe vous avez besoin.

  • Un «nettoyage» vise à aider les organes responsables de l'hygiène de votre corps et de l'excrétion des toxines à fonctionner optimalement. Cependant, le corps est une belle machine conçue pour se débarrasser des facteurs indésirables. Les organes sont là pour faire leur job et fonctionnent bien et comme il se doit. Qu'ils aient à travailler plus ou moins fort est relatif encore une fois à vos habitudes de vie et aucun site internet ne peut vous informer sur ce dont VOUS avez besoin.

  • Rappelez-vous qu'un «nettoyage» ne fera pas en sorte que vous soyez plus en santé. Il est bon de se questionner s'il est donc vraiment pertinent de l'entreprendre et si c'est la chose en faire en premier lieu pour vous revigorer de votre hiver et augmenter votre vitalité.


Trois «détox» VRAIMENT efficaces à entreprendre immédiatement

Je ne dis pas que les détox traditionnelles n'ont pas leur valeur et leurs bienfaits, mais je vous recommande, si vous y tenez absolument, de les laisser entre les mains de professionnels pour ne pas perdre temps et argent. Plusieurs personnes ne seront pas d'accord avec moi (it's OK!), mais je dirais même de les choisir en dernier recours.

Ce que je crois fermement, c'est que si vous voulez vous sentir oxygénée, bien dans votre peau, moins ankylosée, moins «enfermée» dans votre corps et votre esprit, vous devez vous attaquer d'abord et avant tout à vos habitudes de vie. Si des efforts ne sont pas faits pour les améliorer QUOTIDIENNEMENT et de façon durable, toutes les détox du monde ne serviront à rien.

#1 Faire une activité physique qui vous essouffle à tous les jours

L'activité physique modérée à rigoureuse fait augmenter vos fréquences cardiaques. Ce faisant, le débit de la circulation sanguine augmente et par un plus grand drainage, l'excrétion des toxines est accélérée et favorisée. La contraction musculaire crée également un effet de pompage agissant sur le système lymphatique (un système de vaisseaux semblables aux vaisseaux sanguins mais indépendant de ceux-ci et transportant vos globules blancs. Il est donc un acteur principale dans l'efficacité de votre système immunitaire).

S'engager dans une activité physique qui vous essouffle vous permet d'améliorer vos capacités cardiorespiratoires, d'améliorer votre forme physique globale et de vous sentir plus endurante.

#2 Perdre du poids

Un surplus de poids est une situation extrêmement stressante pour le corps et n'est pas souhaitable. Elle indique aussi en général que votre mode de vie soit sédentaire plus souvent qu'autrement et que votre alimentation soit inadéquate, ou du moins, l'ait déjà été. Vous pouvez être génétiquement pré-disposée à l'obésité et devez redoubler de précaution si tel est le cas.

En perdant du poids, tout semble plus facile. Vous respirez mieux, vous vous sentez plus légère et plus volontaire à entreprendre vos tâches et vos activités. Vos artères sont plus en santé et le système circulatoire est moins surchargé. En confiant votre perte de poids à un kinésiologue et une nutritionniste, vous êtes certaine aussi que le poids aura été perdu de façon saine et adaptée et qu'avec leur soutien et leur expertise, plusieurs de vos habitudes auront dû être modifiées pour le mieux afin d'y arriver, ce qui en soit est ce que vous cherchez à faire.

#3 Méditer quotidiennement

Si vous voulez mon avis, le facteur de notre quotidien qui agisse le plus à notre détriment, c'est le stress. Il génère des hormones qui grugent notre énergie, nous font prendre du poids, perdre la forme et qui s'attaquent même à l'intégrité de nos organes vitaux.

Les sources de stress seront toujours présentes, qu'on le veuille ou non, et le SEUL moyen de s'en sortir est d'apprendre à le gérer et à vivre avec. Il existe plusieurs techniques (dont l'activité physique modérée qui nous permette de surfer sur les endorphines et un sentiment de bien-être instantané), mais la technique que je préconise est de s'arrêter, mettre tout sur pause, fermer ses yeux et respirer à travers la méditation. Gérer son intérieur pour mieux affronter le monde externe, c'est la seule façon de traiter le stress efficacement.

© 2020 Isabelle St-Jean Kinésiologie